C3e

C'est Ecolo-Econo-Equitable : c3e.fr

Dans le cadre d’un prêt immobilier, la négociation du taux de crédit est une étape à ne pas négliger. Il est plus avantageux d’emprunter quand les taux d’intérêt des crédits sont au plus bas. L’emprunteur peut toujours négocier le taux de son crédit immobilier pour réduire le coût total de son prêt.

Comparer les offres

Pour emprunter efficacement, la comparaison des offres sur le marché doit être systématique. Vous devez faire jouer la concurrence et éviter d’accepter la première offre qui vous est proposée. Vous pouvez déposer plusieurs dossiers auprès de différentes banques afin d’obtenir une multitude de propositions. Vous devez étudier toutes les propositions de taux pour votre emprunt immobilier avant de négocier quoi que ce soit.

Présenter un dossier soigné

La banque étudie une multitude de demandes de crédits. Afin d’augmenter vos chances d’en obtenir, vous devez constituer un dossier solide. Il en est de même pour le taux de crédit. Si vous présentez un profil emprunteur à risque, l’organisme prêteur peut augmenter ce taux. Il convient d’éviter le découvert bancaire et les dépenses superflues si vous souhaitez réussir dans la négociation du taux de votre prêt immobilier. Si votre taux d’endettement est au-dessus de 33 %, vous serez considéré comme un client à risque.

Avoir un apport personnel conséquent

Qu’il provienne d’une épargne personnelle, d’un héritage ou autre, votre apport personnel est déterminant en matière de négociation du taux de crédit immobilier. Cet élément définit votre capacité à gérer vos finances. Avec une telle qualité, vous aurez la cote auprès de tous les organismes prêteurs. En général, l’apport minimum demandé par la banque est de 10 % du capital à emprunter. Le montant de votre prêt diminue selon que votre apport personnel est élevé et la durée du remboursement diminue au fur et à mesure que la somme à emprunter est faible.

Le choix du bien

L’État propose des aides aux contribuables souhaitant investir dans l’immobilier. Ces aides peuvent se manifester sous différentes formes. Le prêt à taux zéro en fait partie. Les contribuables éligibles à ce dispositif de défiscalisation bénéficieront d’une réduction d’impôts. Grâce à ce dispositif, leur crédit immobilier sera sans intérêt, car c’est l’État qui prendra tout en charge.

Opter pour un crédit à court ou à moyen terme

La durée du prêt influe aussi sur le taux de crédit. Plus l’emprunt s’étale sur plusieurs années, plus le taux d’intérêt sera élevé. Cette majoration s’explique par le fait que la banque prend plus de risque en empruntant sur le long terme. L’idéal est d’ajuster au mieux la durée du crédit pour qu’elle soit plus longue. Vous pouvez emprunter à court ou à moyen terme.

Ne pas négliger l’assurance emprunteur

Vous pouvez offrir une meilleure garantie à votre prêteur en souscrivant une assurance emprunteur. Pour bénéficier d’un taux de crédit immobilier plus bas, vous pouvez accepter la police d’assurance de votre banque. Toutefois, le taux d’intérêt proposé par la banque est souvent très élevé. Vous avez tout à fait le droit de changer d’assureur une fois par an tout au long de la période de remboursement du crédit.