C3e

C'est Ecolo-Econo-Equitable : c3e.fr

Que ce soit pour passer des vacances en famille, entre amis ou en couple, nombreux sont ceux qui optent pour la location de logement. Comme il s’agit d’une location saisonnière, la question se pose de savoir si le locataire a l’obligation de prendre une assurance habitation durant son séjour. Si vous voulez avoir plus d’informations sur l’assurance multirisque habitation, visitez Le Mag de l’Assurance.

Obligation d’assurance du propriétaire

Un logement occupé doit être assuré. Le propriétaire-bailleur a l’obligation de souscrire une assurance pour son bien loué. Dans le cadre d’une location saisonnière, il peut inclure le prix de l’assurance dans le loyer. Le locataire a tout à fait le droit de demander une clause d’abandon de recours. Ce dispositif lui permet d’avoir la garantie que le propriétaire ne se retournera pas contre lui en cas de sinistre. Pour se protéger, le propriétaire-bailleur doit souscrire des garanties parfaitement adaptées à ses besoins, c’est-à-dire aux caractéristiques de son bien et au type de location.

Solutions d’assurance pour le locataire

Certes, l’assurance habitation du propriétaire du logement protège le locataire, mais elle ne couvre pas les dommages générés par extension de sinistre. C’est la raison pour laquelle la souscription d’une assurance pour locataire s’avère être indispensable.

La garantie villégiature

Les contrats multirisque habitation contiennent généralement une clause villégiature. Il s’agit d’un dispositif qui a pour objectif de transférer la responsabilité civile locative du logement principal de l’assuré à l’habitation saisonnière. Pour éviter les mauvaises surprises, il convient de vérifier si le contrat stipule bel et bien une clause de villégiature. En principe, cette garantie est applicable dans le monde entier. Cependant, certains contrats peuvent avoir des restrictions et son application dans l’espace est limitée. Ce qui implique que la clause de villégiature ne sera pas applicable dans certains pays.

L’assurance habitation temporaire

En effet, il est tout à fait possible de souscrire une assurance habitation temporaire pour se protéger pendant les séjours de vacances. Ce type de garantie permet aux vacanciers de bénéficier d’une meilleure couverture pendant quelques semaines ou quelques mois seulement. Grâce à cette assurance de date à date, ils n’ont pas besoin de souscrire un contrat classique d’un an et de le résilier après. Ce produit d’assurance ne s’adresse pas uniquement aux vacanciers. Les professionnels, les étudiants et les particuliers ayant besoin de louer une maison ou un appartement pendant une durée déterminée peuvent aussi en souscrire. Cette période ne dépasse pas 12 mois. L’assurance habitation temporaire couvre tous les risques auxquels une habitation peut être exposée, tels que les incendies, le dégât des eaux et le vol.

Quelques précautions à prendre

La garantie villégiature est une extension de l’assurance multirisque habitation. La résidence principale continuera d’être couverte, même si elle n’est pas occupée. L’assuré doit revoir son contrat d’assurance multirisque habitation s’il projette de s’absenter pendant plus de 3 mois. Le document peut contenir une clause d’inhabitation qui exclut la garantie vol si le logement est inhabité pendant 90 jours. Il en est de même pour la sécurisation de la résidence principale. L’assuré doit prendre les précautions nécessaires pour respecter les dispositifs du contrat en terme de prévention des risques.