C3e

C'est Ecolo-Econo-Equitable : c3e.fr

Symbole d’une époque où nous prenions encore le temps de vivre, la nationale 7 est un peu notre route 66 à nous autres français. Ce week-end, remontez le temps, et venez revivre l’espace d’un instant sur la portion nivernaise des souvenirs de vacances d’antan !

La Bourgogne rend hommage à la nationale 7

cartenationale7L’autoroute a eu raison d’une route devenue aujourd’hui mythique. Le long de la RN7 partout aujourd’hui des vestiges d’une époque florissante avec des fantomatiques stations essence, commerces, cafés, auberges etc… Des nostalgiques essaient de redonner vie à certaines portions comme en Bourgogne dans la Nièvre du côté de Neuvy-sur-Loire. Pour des générations entières, la RN7 était synonyme de départ en vacances comme le chantait Charles Trenet en 1955. Une des plus longues routes de France avec ses 996 kilomètres, la nationale 7 traversait la Bourgogne et la Provence en direction de la cote d’azur. Des réminiscences des premiers congés payés de 1932 ! Patrimoine français, la RN7 c’est toute l’histoire sociale, politique et culturelle de la France.

 La route bleue reprend du service !

Avec ses nombreuses étapes où s’arrêter, manger et se reposer, c’était toute une économie que la route faisait vivre. Des milliers de petits commerces jalonnaient la nationale. L’arrivée des autoroutes devait dégorger la RN7 et éviter ainsi les bouchons devenus de plus en plus nombreux. Mais ironie du sort, aujourd’hui c’est sûr l’autoroute que les bouchons se forment à chaque grand départ en vacances et la RN7 reprend du service !!! Fauchés, nostalgiques, pas pressés, gourmets… sont, entre autre, cette nouvelle population, qui a chaque départ de vacances, préfère s’arrêter au bord d’une belle rivière en Ardèche proche du Pont d’Arc, dans un champ ou un petit restaurant.