C3e

C'est Ecolo-Econo-Equitable : c3e.fr

Richard Malka est un avocat très connu au barreau de Paris. Si certains le considère pour de bonnes raisons comme l’un des avocats les plus influents du droit de la presse, d’autres lui attribuent le surnom de « protecteur bienveillant de la bande » à Charlie Hebdo. Ce qui est tout à fait normal puisqu’il a toujours été au chevet du journal depuis 1992.

avocat-richard-malkaNé en 1968, plus précisément le 6 juin, à Paris, Richard Malka. Issu d’une famille d’origine juive et fils d’un tailleur pour dame, comme ses frères, Richard exerce un métier non moins important. Celui d’avocat, spécialiste du droit de la presse. À 23 ans, il décroche son diplôme et fonde son propre cabinet qui ne sera effectif que 7 ans plus tard. Il s’est beaucoup illustré en traitant des grands dossiers comme l’affaire du Sofitel de DSK, l’exposition « Présumé innocent » ou encore la caricature de Mahomet dans Charlie Hebdo.

Richard Malka et Charlie Hebdo représentent à eux toute une autre histoire. Peu de temps après sa sortie de l’université, l’avocat devient le protecteur de la bande à Charlie. En effet, il protégeait l’institution contre toute sorte de procès. On parle à l’occasion de « 22 ans de procès en tous genres » à son actif. Des succès, il en a connu. Pour ne citer que l’affaire de la caricature de Mahomet dans laquelle il a bénéficié de plusieurs soutiens d’une importance capitale comme celle de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande.

Spécialiste des grands dossiers, Me Richard Malka, cet avocat du droit à la presse, fréquente aussi d’autres milieux que les tribunaux. Ce n’est pas pour rien que GQ l’a classé dans le top 30 des personnes les plus influentes des médias en France. En effet, il excelle dans l’univers de la bande-dessinée, aux côtés de Paul Gillon, dans le monde cinématographie, grâce à la série « Section financière ». Richad Malka s’est même mis dans l’écriture en 2006, en travaillant avec Philippe Cohen sur le livre « La face karchée de Sarkozy ».